Le guide de votre bien-être à domicile

Allergie

Actualités

L’exposition d’une femme enceinte à un animal domestique réduirait les risques d’allergie du bébé à naître !

Contrairement aux idées reçues, il semblerait que, vivre avec un animal domestique durant la grossesse contribuerait à réduire les risques d’allergie du bébé à naître !

C’est en tout cas ce qui ressort d’une récente étude américaine menée début 2012 par des chercheurs du Henry Ford Hospital de Detroit, dans le Michigan, qui ont constaté que les bébés nés de femmes exposées à un animal domestique pendant leur grossesse sont moins susceptibles d’avoir des problèmes d’allergie.

Un taux qui serait réduit de 28% comparé aux enfants dont la mère n’a pas été en contact avec un animal durant sa grossesse.

Pour cette étude, les scientifiques ont mesuré le taux d’anticorps de type igE des bébés, de leur naissance jusqu’à l’âge de 3 ans. En effet, cet anticorps permet d’avaluer les risques d’allergie et d’asthme, notamment. Les chercheurs ont également constaté que les taux étaient encore plus bas chez les bébés qui ne sont pas nés par césarienne.

Une chercheuse de l’équipe, Christine Cole Johnson, précise : «Être exposé à une grande variété de microbactéries à la maison et durant la naissance influence le développement du système immunitaire de l'enfant».

On sait pourtant que les animaux domestiques, parmi lesquels les chats, sont source d’allergies. Mais le risque serait donc atténué lorsque la mère est exposée à un animal domestique pendant sa grossesse, pour éviter que le bébé ne réagisse de manière exagérée à de possibles allergènes dans son enfance.

Notons que les conclusions de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique américaine «Journal of Allergy and Clinical Immunology».