Le guide de votre bien-être à domicile

Allergie

Lexique

allergène
Sous forme d’atome, de particule ou, le plus souvent, de protéine, les allergènes peuvent se retrouver partout et provoquent des réactions plus ou moins importantes, selon le système immunitaire de chacun. L’allergie ne peut être identifiée qu’après le deuxième contact, stade auquel les cellules responsables des réactions allergiques commencent à se manifester au contact des substances allergènes présentes.
allergologue
Médecin disposant des ressources nécessaires pour identifier, diagnostiquer et traiter une maladie allergique. Outre l’allergologie proprement dite et l’immunologie clinique, les allergologues ont subi des formations spécialisantes dans de nombreuses branches de la médecine. Ces spécialistes des allergies ont notamment subi des stages en dermatologie, en pédiatrie ou encore l’oto-rhino-laryngologie.
antiallergique
De diverses natures et pouvant être administrées de plusieurs manières, les antiallergiques sont des substances utilisées pour traiter les allergies et rendre plus supportables les périodes de crises. Ces substances agissent sur l’organisme pour limiter, voire empêcher, réactions lorsque celui-ci se retrouve en contact avec des agents étrangers auxquels il est très sensible.
anticorps
Moyen de défense propre à l’organisme, l’anticorps participe activement dans les tâches affectées au mécanisme du système immunitaire. Il s’agit notamment d’une protéine sérique produite par l’organisme lorsque celui-ci est infiltré par un corps étranger, susceptible d’être toxique. La production d’anticorps spécifiques peut être provoquée par l’injection d’un antigène dans l’organisme.
antihistaminique
L’antihistaminique est un médicament qui rejoint les antiallergiques. Il est essentiellement destiné à limiter ou empêcher les effets de l’histamine, un neuromédiateur produit lors des réactions allergiques. L’antihistaminique s’utilise en injection, par voie orale ou en application locale et agit sur les récepteurs cellulaires sur lesquels se fixe l’histamine.
asthme
L’asthme est une maladie touchant les voies respiratoires, notamment les bronches, et qui se caractérise une gêne lors de l’expiration. L’origine de l’asthme est le plus souvent allergique, bien que la principale cause des crises puisse être psychologique, cardiaque ou infectieuse. Les facteurs propices à une crise d’asthme peuvent varier, selon qu’il s’agisse d’un asthme d’effort, chronique ou allergique.
corticoïde
Également connus sous les noms glucocorticoïde et corticostéroïde, les corticoïdes sont des hormones stéroïdiennes produites par la glande surrénale. Qu’ils soient d’origine naturelle ou de synthèse, les corticoïdes sont surtout utilisés pour leurs vertus anti-inflammatoires et agissent directement dans les cellules de l’organisme. La prise de corticoïdes doit toujours être précédée d’une prescription médicale.
diète
La diète s’assimile souvent au régime alimentaire et, comme ce dernier, est pratiquée à des fins thérapeutiques. En l’occurrence, une diète se caractérise par l’adoption d’une pratique alimentaire spéciale, adaptée à l’état de santé d’un individu. Les régimes diététiques suppriment certains produits de l’alimentation par d’autres pendant une période déterminée, cela dans le but d’apporter un certain équilibre nutritionnel.
immunoglobuline
Les immunoglobulines (A, E, G, M) sont des anticorps présents dans le sang comme dans d’autres liquides contenus dans l’organisme. Faisant partie de la famille des glycoprotéines, l’immunoglobuline joue un rôle prépondérant dans le système immunitaire, chaque type ayant une fonction précise dans les mécanismes de défense de l’organisme.
inflammation
L’inflammation fait partie des principaux mécanismes du système immunitaire. Il s’agit d’un ensemble de réactions défensives qui s’enclenche lorsque l’organisme subit une agression d’origine chimique, microbienne ou traumatique. Les inflammations se manifestent par des rougeurs ou des tuméfactions, parfois accompagnées de sensations de chaleur et de douleurs.
intolérance
Très souvent liée à l’allergie, l’intolérance se caractérise par l’incapacité d’un organisme à supporter une ou plusieurs substances extérieures, soient entre autres, les aliments, les particules environnantes et les médicaments. En général, une intolérance entraîne des réactions de défense de la part du système immunitaire. L’intolérance peut se manifester autant par la consommation, l’inhalation et parfois le simple contact.
pathologie
Présente dans plusieurs branches médicales, la pathologie est une discipline qui a pour principal objet les différentes phases des maladies telles que l’étude de leurs causes, symptômes et effets. Cette science permet également de définir les différentes formes sous lesquelles se manifestent les maladies, que ces dernières soient d’origine psychique ou de nature physiologique.
rhinite
Chronique ou aiguë, la rhinite se traduit par l’inflammation ou l’irritation des muqueuses nasales. Les causes varient selon que la rhinite soit allergique ou non. Ainsi, elle peut être due aux changements climatiques, à une infection ou encore après la consommation disproportionnée de certains médicaments. Très éprouvants pour l’organisme, ces troubles s’accompagnent souvent de crises d’asthme ou de sinusite.
rhume des foins
Saisonnière, le rhume des foins se manifeste le plus souvent lors des périodes de reproduction végétale, notamment au printemps et en été. Plus précisément, il s’agit d’une rhinite allergique, essentiellement provoquée par le pollen. Produit par divers végétaux (arbres, herbes, graminées), le pollen est un allergène aussi répandu que volatile.
système immunitaire
Ensemble des éléments chargés de la protection d’un organisme contre les agents, substances et autres molécules venus de l’extérieur. Le système immunitaire se compose de plusieurs mécanismes responsables de la défense de l’organisme, et ce, sur différents niveaux. On recense plusieurs types de barrières qui se retrouvent en surface comme en profondeur.